Leaf
Chargement en cours..

Cravate ou Nœud pap’ ?

0

Publié le 27/10/2019 | Mise à jour le 28/10/2019 | Par Paule Maurette

Temps de lecture estimé : 2 min

Cette question ne hante pas vos nuits, mais nombre d’entre vous se la pose de plus en plus !

Allez, on refait le match avec un tour d’horizon de ces accessoires …

La cravate

La minute historique…

On trouve des étoffes de tissu enroulées autour du cou chez certains soldats chinois dès 210 av. J.C., ou romains au 1er siècle ap. J.C.  Puis, cet apparat militaire et honorifique disparaît pour revenir au 17è siècle au cou des soldats croates. Sous Louis XIV, gradés militaires et cour portent une bande de tissu blanc, en coton ou en lin, désormais appelée cravate, par déformation pense-t-on du mot croate.

Quelle forme ?

On en distingue principalement deux :

  • La cravate slim : sa largeur sur son extrémité basse est inférieure à 6,5 cm. Elle s’accorde avec les silhouettes plutôt menues, les petits cols et se noue avec un nœud simple.
  • La cravate normale : sa largeur, entre 6,5 cm et 8,5 cm, lui permet de s’adapter à de nombreuses corpulences.

Quelle que soit sa largeur, le pan le plus long doit effleurer la boucle de votre ceinture.

Astuce : Choisissez une cravate dont la largeur est égale à celle des revers de votre veste.

Quelle matière ?

Faites-vous plaisir ! Choisissez une matière noble comme la soie qui évitera à votre cravate de se chiffonner le jour J.

Le nœud pap’

La minute historique…

Né au début du 19è siècle, il serait au départ un nœud de cravate particulier avec deux boucles amples. C’est le succès de l’opéra Madame Butterfly, créé en 1904, dans lequel le chanteur l’arbore, qui lui donne ses lettres de noblesse. Il se répand et ne se porte alors qu’avec smoking et chemise à col cassé.

Quelle forme ?

Les formes classique et slim ont des boucles à bout droit. Les nœuds pap’ Dandy et Lord se terminent en pointe et les formes Club et Butterfly en arrondi.

Au-delà du coup de cœur, la forme est à adapter à la morphologie de votre visage en respectant les proportions. Plus votre visage est menu, plus vous pensez à la forme slim et vice versa.

Astuce :  De nombreuses marques proposent des nœuds pap’ déjà noués et adaptables à votre tour de cou. Une bénédiction qui remplace les heures à s’entraîner devant différents tutos. Les puristes prendront évidemment le temps d’apprendre !

Quelle matière ?

Historiquement, le nœud pap’ est en lin ou en soie noire. Choisissez-le en coton au printemps, en laine ou en cachemire en hiver. Les plus osés le prendront en bois ou en cuir, mais ce sont des modèles plus fun qu’élégants !

Quelle couleur ?

Si vous souhaitez que votre cravate ou votre nœud pap’ soient dans le même coloris que votre chemise, évitez le ton sur ton et prenez une nuance plus sombre. Amusez-vous, changez carrément de couleur !

Si votre chemise est à rayures ou à carreaux, ne portez surtout pas une cravate ou un nœud pap’ avec les mêmes motifs, le rendu serait visuellement catastrophique. N’hésitez pas à mixer courbes et carreaux, rayures et fleurs.

Évitez le noir, couleur d’enterrement, et le blanc, réservé à la mariée.

Si vous aimez les motifs, ils ne doivent pas être trop gros.

Alors, cravate ou nœud pap’ ?

Portez une cravate pour la cérémonie et un nœud pap’ pour le diner et la soirée.

 

Articles de la même catégorie