la-routineLe lundi, c’est raviolis, le mercredi, plateau télé devant la série du moment, le vendredi, restau, et le dimanche, journée cocooning. Dites moi, les yeux dans les yeux que cet emploi du temps partagé avec votre chéri(e) n’est pas, ou n’a pas été le vôtre le temps de quelques semaines, mois ou années. Alors, êtes-vous déjà un vieux couple avant l’âge, pétri d’habitudes? Ou ces petits rendez-vous à deux consolident-ils votre relation? Pour éclairer notre lanterne, nous avons demandé à Monika Ducret, psychologue et conseillère conjugale chez Couple et Famille de répondre à quelques questions.

semarier.ch: Qu’est ce que la routine dans un couple?

Monika Ducret: Pourquoi parler de routine qui a une connotation négative et donne l’image d’un couple statique? Parlons plutôt de rituels, de traditions ou habitudes qu’un couple développe dès le début de sa relation pour créer son identité, se distinguer des autres.

sm.ch: Que peut-elle  apporter à un couple?

M.D: Elle a une fonction essentielle, elle lui permet de se structurer et de retrouver un lien. Le bisou du matin, le marché fait ensemble,… sont autant de repères pour se retrouver et se reconnaître. Les rituels du couple sont des rendez-vous à deux qui le stabilisent, le ressourcent  et lui donnent un regain d’énergie.

sm.ch: La routine est donc un élément essentiel à l’harmonie du couple?

M.D: Si elle le tranquillise et calme certaines angoisses, la routine ne doit pas devenir une autoroute sur laquelle on roule sans vraiment réfléchir ni être concentré! Le couple est une cellule vivante qui évolue. A lui de décider de quitter l’autoroute pour prendre des départementales ou des chemins de campagne pour s’oxygéner, se régénérer.

sm.ch: Comment reconnaître une routine négative?

M.D: Quand l’un des deux partenaires ou les deux s’ennuient, vivent des frustrations lors de ces retrouvailles rituelles. Il est alors important de se poser la question en solo et au sein du couple pour comprendre les raisons de la lassitude. L’équilibre entre routine et imprévu est subtil, il repose sur un savant dosage de compromis pour laisser chacun réaliser ses propres aspirations et permettre des temps de respiration à deux. Pour ces derniers, mieux vaut privilégier la qualité sur la quantité.

sm.ch: Peut-on également parler de routine sexuelle?

M.D: J’ai pour habitude de comparer la sexualité du couple à 3 types de restaurant. Il y a le Fast Food utile quand on a faim mais pas le temps. Le repas au restaurant est plus élaboré avec entrée, plat et dessert et occasionne des retrouvailles. Et enfin, il y a le gastronomique avec menu dégustation qui permet de découvrir des goûts, des odeurs, des associations subtiles parce qu’on prend le temps. La sexualité du couple peut naviguer entre ces trois appétits au gré de ses envies et possibilités. Ne culpabilisons pas, parfois, il vaut mieux un bon Fast Food qu’un menu gastronomique à horizon 6 mois!

sm.ch: La routine peut-elle évoluer?

M.D: Un couple qui cherche à adapter ses rituels, ses moments de retrouvailles est un couple qui cherche à s’offrir ce qui est bon pour lui et son histoire d’amour.