emotionsVotre rêve se réalise, vous allez vous marier avec la personne que vous aimez et souhaitez vivre le reste de votre vie à ses côtés. Vous avez de nombreux projets en commun et êtes sûrs de vous. Petite ombre au tableau, vous ne savez pas comment vous gérerez vos émotions le jour de votre mariage, serez-vous excités, joyeux, sereins, en  pleurs, sans voix?…. ou votre état reflètera t’il une palette de tous ces sentiments? semarier.ch a demandé à Fleur Ouda, psychanalyste, de nous livrer son analyse

semarier.ch : Que représente symboliquement le mariage?

Fleur Ouda: Dans notre société, le mariage  est une institution sociale qui affirme un changement d’état à ses propres yeux et aux yeux de la société. On quitte l’image construite depuis des d’années pour accéder à la position d’adulte. Les mariés affirment leur désir et leur sexualité. La mariée notamment, ne lève pas seulement son voile durant la cérémonie, elle le lève symboliquement en révélant publiquement son désir sexuel. Les mariés officialisent également leur statut en tant que couple et rejoignent de ce fait le monde de leurs parents. Il peut donc y avoir une identification ou une contre identification au modèle parental.

sm.ch : Le marié et la mariée vivent-ils cette officialisation de la même manière en termes d’émotions?

F.O: Si l’on considère la mariée, elle ne peut s’empêcher de se comparer à sa mère. Fait-elle le même mariage qu’elle? Est-il très différent? Épouse-t-elle un homme à l’image de son père, de son frère, un modèle complètement différent du schéma parental? Dans tous les cas, elle peut être bouleversée de continuer ou de rompre l’exemple maternel en accédant au même niveau qu’elle.

sm.ch : Et les émotions du marié?

F.O: Tout comme sa fiancée, il se questionne sur la réussite de son mariage. Est-il capable d’aimer toute sa vie celle auprès de laquelle il s’engage. Comment réagir en cas de baisse d’amour, du désir? Quels aménagements trouver?

sm.ch : Les mariages qui concrétisent des années de vie commune rentrent-ils dans ce cadre là?

F.O: En prenant la décision de se marier, d’officialiser une union aux yeux de la loi et de son entourage, on cherche une reconnaissance approuvée ou pas, qu’on vive ou pas en couple depuis un certain temps.

sm.ch : Par quelles émotions cette officialisation peut-elle se traduire?

F.O: Les sens sont bouleversés, ce qui peut s’exprimer par de l’excitation, de l’inhibition, des larmes, la perte de sa voix…

sm.ch : Peut-on anticiper, gérer ces émotions?

F.O: Je pense qu’elles sont assez conscientes dès avant le mariage. Chacun dispose de son libre arbitre pour décider de les écouter et d’en tenir compte. Pour certains, une simple prise de recul personnelle peut suffire, pour d’autres c’est une discussion avec son conjoint, un de ses parents ou une personne extérieure qui peut s’avérer plus utile. L’important est d’écouter ou de taire sa petite voix intérieure en connaissance de cause!